Le crédit professionnel http://moncreditprofessionnel.com Sun, 22 Jul 2018 16:50:26 +0200 Joomla! - Open Source Content Management fr-fr simulation calcul credit professionnel http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/simulation-calcul-credit-professionnel.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/simulation-calcul-credit-professionnel.html

Cet outil sommaire permet de calculer une échéance de prêt professionnel.

Pour plus de détails ou un calcul plus approfondi, contactez notre équipe.

 

 

Montant emprunté :

Taux :

%

Durée :

année(s)

 

Vos Mensualités :

]]>
contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Mon, 18 Jun 2012 15:24:07 +0200
Dossier de crédit professionnel http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/dossier-de-credit-professionnel.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/dossier-de-credit-professionnel.html

Comment constituer un dossier de demande de financement pour une entreprise  ?

 

 

Un dossier de crédit professionnel est constitué de trois éléments principaux :

1/ Les éléments relatifs à L ' Entrepreneur : son expérience, son état civil, son endettement privé, etc ...

2/ Les éléments de présentation du projet : présentation marketing et comptable ( prévisions financières).

3/ Les éléments juridiques de la future société créée, le bail commercial, le compromis de cession, etc ...


Ces éléments permettant au Courtier en crédit d'établir un premier diagnoqtic et de vérifier si le dossier est acceptable en l'état par les organismes financiers.

La prise de décision étant établie par les banques qui jugent de la faisabilité économique du projet au regard des éléments présentés :

> présentation du projet , étude de marché

> expérience professionnelle de l'entrepreneur en adéquation avec le projet

> prévisions financières réalistes.


Tous ces éléments constituent la clef de voute d'un dossier de crédit professionnel, suivant la nature et l etype de projet d'autres éléments pourront bien evidemment etre fournis aux différentes banques consultées.

 






 

  • financement entreprises
  • financer une entreprise
  • les financements pour entreprises
  • financement PME
  • dossier de demande de crédit entreprise
    ]]>
    Le crédit professionnel Sun, 26 Jul 2009 19:09:58 +0200
    Combien coûte un crédit professionnel http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/combien-coute-un-credit-professionnel.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/combien-coute-un-credit-professionnel.html

     

    Le coût d'un crédit professionnel comprend un taux d'intérêt, des frais de dossier, le coût de l'assurance et le cas échéant les frais de prise de garantie.

    Le taux nominal est le taux qui sert de base pour le calcul des intérêts du prêt.

    Le TEG, Taux Effectif Global, comprend tous les éléments de coût du prêt; il vous permet de comparer le prix de revient des propositions de crédit concurrentes.

    L'assurance décès invalidité est en général obligatoire, elle vous couvre personnellement autant qu'elle couvre la banque.


    > Le taux nominal du crédit
    > Le TEG, Taux Effectif Global
    > Les frais de dossier de crédit.
    > Les frais de timbre.
    > Le coût de l'assurance décès-invalidité.

     

     

     

    Le taux nominal du crédit

    On appelle taux nominal le taux qui sert de base pour le calcul des intérêts du prêt ou de l'avance.

    Chaque banque détermine librement le taux nominal qu'elle propose, sauf pour les prêts à taux réglementés ou aidés comme les prêts conventionnés.

    Ce taux correspond généralement au taux du marché, c'est-à-dire au taux auquel la banque peut elle-même emprunter, augmenté d'une marge qui tient compte de nombreux paramètres dont les risques, la charge de travail, la politique commerciale etc...

    Cependant, le seul taux nominal est insuffisant pour déterminer le coût d'un crédit. En effet, en sus des intérêts, le coût d'un crédit peut comprendre aussi des frais de dossier, des impôts et des taxes (comme les droits de timbre et d'enregistrement), des primes d'assurance, des coûts liés à certaines garanties, etc...

    Le seul taux qui intègre la totalité des coûts et permet une comparaison interbancaire est le Taux Effectif Global.


    Le TEG, Taux Effectif Global
    C'est un taux calculé à partir des caractéristiques d'un prêt qui incorpore tous les éléments de coût du prêt : taux nominal d'intérêt, frais de dossier, timbres fiscaux et coût de l'assurance.

    Si vous déléguez une assurance souscrite auprès d'un organisme autre que l'assurance proposée banque, son côut ne sera pas inclus dans le TEG.

    En revanche si la banque qui vous accorde le prêt, vous fournit aussi le contrat d'assurance collective, alors le TEG est exprimé coût d'assurance inclus.

    Ce taux est obligatoirement indiqué en France, dans toutes les offres et tous les actes de prêt.


    Le TEG vous permet de comparer plus facilement le coût d'un crédit, et ainsi les propositions concurrentes.


    Les frais de dossier de crédit.
    Lorsque vous déposez une demande de prêt, votre banque procède à une analyse complète avant de pouvoir vous donner une réponse.
    L'étude de votre dossier peut engendrer des frais selon les types de financement demandé.

    Le montant des frais de dossier peut être fixe ou bien proportionnel au montant du prêt accordé.
    Tenez en compte dans vos calculs prévisionnels.

    Bien que le travail d'analyse soit le même pour un crédit accordé ou pour un crédit refusé (l'analyse est même souvent encore plus minutieuse avant de décider d'un refus), les banques ne font, en général, pas payer de frais de dossier pour les crédits refusés.



    Les frais de timbre.
    Certains crédits professionnels nécessitent un enregistrement auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, d'autres necéssitent l'apposition de timbres fiscaux sur chaque feuille du contrat de prêt.

    Votre banque vous répercutera alors ces frais qui ne dépassent pas, en général, quelques dizaines d'euros.

    C'est particulièrement le cas des prêts professionnels assortis d'un nantissement de fonds de commerce, ou un prêt avec gage du véhicule en garantie.

    Si votre prêt professionnel nécessite l'intervention d'un notaire, il n'y a généralement pas de frais de timbres perçus par la banque puisqu'ils sont perçus par le notaire et intégrés dans le montant global des frais du notaire.


    Le coût de l'assurance décès-invalidité.
    L'assurance décès invalidité protège vos héritiers et /ou permet la continuité de votre entreprise, autant qu'elle protège la banque.

    En effet, si vous décédez ou si vous êtes en incapacité totale de travail, l'assurance rembourse le prêt à la place de vos héritiers (décès) ou de votre famille (incapacité de travail), ou de vos associés, et ce en fonction de votre contrat.

    Selon les banques et les contrats qu'elles ont elles-mêmes passés avec leurs assureurs, les primes d'assurance sont calculées de façon différente :
    - Dans certaines banques, le montant de la prime est un montant calculé sur le capital emprunté (par exemple 3,50 euros par tranche de 10.000 euros empruntés).
    - Dans d'autres, il est calculé sous forme d'une majoration du taux du prêt et s'exerce donc sur le capital restant dû (par exemple + 0,55 %)

     

    • cout
    • crédit professionnel
    • frais prêt professionnel
    • cout des emprunts professionnels
      ]]>
      contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 29 Jul 2009 21:48:31 +0200
      Le contrat de prêt professionnel http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-contrat-de-pret-professionnel.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-contrat-de-pret-professionnel.html


      Le contrat de prêt récapitule toutes les caractéristiques et les modalités du crédit.

      Il comprend donc :


      Le conditions particulières du prêt :
      Le contrat de prêt se présente sous forme d'un document qui récapitule toutes les caractéristiques et les modalités du crédit.
      La première partie du contrat de prêt est personnalisé, il s'agit des Conditions Particulières.

      On doit y trouver notamment, concernant la ou les personne(s) :

      - le nom et l'adresse de la banque

      - vos nom et adresse, siret/sirene
      - le cas échéant, les noms et adresses des personnes qui se portent cautions

      et concernant le prêt :

      - le montant du prêt,
      - l'objet du prêt,
      - le taux,
      - la durée
      - le nombre d'échéances (s'il y a lieu)
      - la périodicité des échéances (s'il y a lieu)
      - les frais de dossier (s'il y a lieu)
      - le coût total du prêt, c'est-à-dire le taux effectif global (TEG).
      - le cas échéant, la souscription d'une assurance décès-invalidité, le taux de couverture, le coût dans le crédit.

      Votre banque vous remet un exemplaire du contrat de prêt que vous avez signé et paraphé, comprenant un exemplaire des conditions particulieres, un exemplaire des conditions générales et le cas échéant un exemplaire des conditions générales d'assurances.

      Une opération de crédit est parfois consentie sans contrat écrit, par exemple une avance en compte pour quelques jours en attendant une rentrée de fonds prévue, mais retardée.
      Cette approche très souple est cependant susceptible de générer des tensions entre la banque et vous si l'opération ne se déroule pas comme prévu. Mieux vaut toujours privilégier le contrat écrit plutôt que l'accord verbal.

      Les Conditions Générales :
      Un autre document, généralement intitulé "Conditions Générales de prêt" reprend en détail toutes vos obligations vis-à-vis de la banque, mais également toutes les obligations de la banque vis-à-vis de vous.

      Vous trouverez notamment tout ce qui concerne :

      * les conditions en cas de remboursement anticipé total ou partiel
      * les conditions en cas de litige,
      * les conditions en cas de non paiement d'échéances



      Les conditions générales de l'assurance du prêt :
      Si la proposition qui vous est faite est assortie d'une assurance (ce qui est généralement le cas), une notice d'assurance doit obligatoirement  être remise aux assurés.

      Le document  décrit  les conditions d'interventions de la compagnie d'assurance en cas de maladie, d'accident, d'invalidité temporaire ou définitive,ou de décès.

      L'assurance couvrant ces différents risques n'est pas obligatoire, mais fortement conseillée.

      Les conditions particulières du prêt précisent  le taux de couverture de l'assurance, les risques  qui seront pris en charge, le coût de l'assurance, ainsi que la référence des Conditions Générales annexées au contrat de prêt.


      • contrat de prêt professionnel
      • contrat de crédit professionnel
      • le prêt professionnel c'est quoi
      • courtage prêt pro
      • les prets pros
      • les credits pros
      • crédits professionels
        ]]>
        contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 29 Jul 2009 22:04:19 +0200
        Les prêts professionnels d'investissement http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-prets-professionnels-d-investissement.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-prets-professionnels-d-investissement.html

         

        Les prêts professionnels servent à financer tous types de besoins professionnels, corporels ou incorporels.

        Ces prêts sont remboursables mensuellement ou trimestriellement et accordés généralement sur des durées de 2 à 7 ans, en fonction du type d'objet à financer.

        Les taux d'intérêts pratiqués peuvent être fixes, variables, indexés, réglementés.


         
         
         
        Les principes des prêts professionnels d'investissement
        Un prêt professionnel sert à financer un investissement professionnel, que ce soit un bien corporel (matériel, véhicule, ordinateur, ...), ou un besoin incorporel (financement du fonds de roulement, financement de licence, brevet, ...).

        Un prêt professionnel est le plus souvent remboursable par mois ou par trimestre. Chaque remboursement se compose d'une partie en capital, des intérêts et une assurance décès invalidité.

        Les durées d'emprunt sont variables en fonction du type d'objet à financer.

        Les caractéristiques détaillées du prêt sont reprises dans les conditions particulières du contrat de prêt que vous signez avec la banque. Les conditions générales de prêt qui vous sont remises complètent ces informations.

        Certaines banques proposent soit des différés d'échéances (ne pas payer une échéance pour la reporter en fin de prêt), soit des modularités d'échéances (faire varier le montant de ses échéances à la hausse ou à la baisse).
        En utilisant ces possibilités, vous anticipez un passage de trésorerie difficile .

        NB : En ce qui concerne la TVA sur le matériel que vous achetez, soit vous avancez son montant par autofinancement, puis vous la récupérerez  sur votre prochaine déclaration de TVA , soit la banque vous octroie une avance de TVA sous forme de Découvert autorisé remboursable lors du remboursement par la trésorerie.
        Vous devez donc prévoir cette avance supplémentaire dans votre trésorerie.


        Quels sont les avantages d'un prêt professionnel ?
        Les avantages des prêts d'investissements professionnels sont nombreux, comme :

        * le recours au prêt professionnel peut vous permettre d'obtenir un financement à 100% du HT, et ce afin de ne pas vous démunir de votre trésorerie, mais dans certains cas un apport personnel peut être demandé
        * possibilité de choisir sa durée de remboursement, tout en restant proche de la durée de vie de l'objet financé
        * possibilité de remboursement anticipé
        * possibilité de déduire les intérêts de l'emprunt à la ligne "charges financières" du compte de résultat
        * et d'une façon générale, une grande souplesse, la banque peut souvent prendre en compte des situations particulières.


        Quelles sont les durées de financement ?
        Les durées d'emprunt sont variables en fonction du type d'objet à financer, c'est-à-dire en fonction de la durée de vie de l'objet, en fonction de son obsolescence, de sa valeur au terme du crédit, et/ou en fonction de son amortissement fiscal.

        En effet, il est préférable de calquer la durée de remboursement sur la durée de l'amortissement fiscal de l'objet financé.

        Ainsi, vous aurez terminé votre emprunt, et l'amortissement fiscal qui s'y rattache en même temps.

        Enfin, si vous avez besoin de renouveler votre matériel déjà financé par un prêt professionnel, vous pourrez toujours solliciter de nouveau votre banque pour le financement du matériel de remplacement.


        Le taux d'intérêt
        Les intérêts sont calculés, au taux prévu dans l'acte, sur le montant et la durée du prêt.
        Ils sont repris dans un tableau d'amortissement annexé à l'acte de prêt.

        Ces intérêts peuvent être calculés avec un taux fixe, du début à la fin du prêt, dans ce cas les échéances seront constantes.

        Les intérêts peuvent aussi être à taux variable ou indexé, c'est-à-dire que votre taux d'intérêt peut varier à la hausse ou à la baisse, selon l'évolution d'un indice soit interne à la banque ( par exemple le taux de base de la banque), soit externe à la banque (par exemple en prenant en référence un taux comme Euribor 1 mois, Euribor 3 mois, Tec10, ...).

        Dans les prêts à taux variable ou indexés, la hausse ou la baisse de l'indice de référence entraîne une hausse ou une baisse du taux du prêt dans les conditions prévues par le contrat.
        Cependant, certains prêts à taux variables ou indexés peuvent aussi être plafonnés à la hausse et limités à la baisse, ce qui vous sécurise contre les éventuelles fluctuations des indices de référence des taux d'intérêts.

        Les intérêts bancaires peuvent aussi dans certains cas être réglementés, c'est-à-dire que ce sont les pouvoirs publics qui fixent les conditions d'octroi de ces prêts ainsi que le taux d'intérêt.



        Les frais annexes
        Des frais de dossier sont prévus dans l'acte de prêt.

        Leur montant est généralement proportionnel au montant du crédit avec un minimum de perception.

        Une assurance décès et/ou invalidité souvent facultative, mais recommandée, est aussi à inclure dans les frais annexes au crédit.

        Les frais de prise de garanties sont à la charge de l'emprunteur. Ils sont fonction du type de garantie prévue (nantissement de fonds de commerce, caution personnelle, ...) et du rédacteur d'acte qu'il est nécessaire de faire intervenir (le notaire par exemple).

        Si l'acte est soumis au droit de timbre, les timbres fiscaux sont aussi à la charge de l'emprunteur.



        L'analyse et l'octroi d'un prêt d'investissement
        Lorsque vous avez l'intention d'investir dans un matériel nécessaire à la vie et au développement de votre entreprise, vous pouvez soit choisir de l'autofinancer à partir de vos fonds propres, soit choisir de solliciter votre banque pour obtenir un financement.

        Si vous choisissez de recourir à un financement bancaire, vous devrez présenter un dossier complet à votre banque, qui devra comprendre au minimum :

        * le devis ou la facture "pro forma" du matériel
        * votre dernier bilan comptable et compte de résultat
        * votre plan de financement

        La banque analysera ces documents et vous demandera éventuellement des compléments d'informations pour apprécier la solidité financière, la rentabilité de votre entreprise et la capacité dont elle dispose pour rembourser cet emprunt.

        Généralement, la banque vous donnera un accord comprenant la prise d'une garantie sur le bien financé, ou sur votre fonds de commerce. Si vous le souhaitez, vous pouvez proposer une autre garantie de valeur équivalente.


         

        ]]>
        contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 29 Jul 2009 23:06:20 +0200
        Le financement des investissement en crédit-bail ou en leasing http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-financement-des-investissement-en-credit-bail-ou-en-leasing.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-financement-des-investissement-en-credit-bail-ou-en-leasing.html
        Le crédit bail mobilier professionnel est une formule de crédit qui consiste pour la banque à acheter un bien à usage professionnel que vous avez choisi, puis à vous louer ce matériel, avec ou sans option d'achat à l'issue finale.

        Le crédit bail est utilisé pour l'acquisition de tous matériels et véhicules professionnels.

        Le terme de LOA (Location avec Option d'Achat) est plutôt réservée aux financement en crédit bail de véhicules aux particuliers.


         
         
         
        Le principe du crédit bail
        Dans un crédit bail mobilier, c'est la banque ou sa filiale spécialisée qui achète pour votre compte le matériel que vous avez commandé, puis vous le loue pendant la durée du contrat (de 2 à 5 ans en général).

        Pendant toute la durée de votre contrat de crédit bail vous êtes locataire du bien financé.

        Les échéances mensuelles ou trimestrielles sont appelées loyers, et sont payables d'avance.

        Au départ du crédit bail, vous pouvez verser un dépôt de garantie, qui peux aussi correspondre, le cas échéant, à la valeur de rachat du bien en fin de contrat de location. Ce dépôt de garantie diminue les loyers mensuels ou trimestriels futurs.

        Un premier loyer majoré peut aussi être versé et ainsi correspondre à une forme d'apport personnel.
        De cette façon, vous diminuerez aussi les loyers mensuels ou trimestriels.

        Pendant toute la durée de votre contrat de crédit bail vous êtes locataire du bien financé.
        A l'issu du contrat de location (ou même en cours de contrat, avec certains organismes) vous avez, si vous le souhaitez, la possibilité d'acheter le bien à un prix déterminé au début de votre contrat.
        Le prix à payer pour acheter le bien à la fin du contrat, tient compte des loyers déjà versés et s'appelle la valeur résiduelle.

        Si vous exercez votre souhait d'acquérir le bien ou le véhicule à votre nom, le montant restant dû sera minoré du dépôt de garantie.

        Si vous renoncez à votre option d'achat, vous récupérez votre dépôt de garantie, ce qui peut être utile, par exemple, si vous reprenez un autre véhicule avec la même formule, puisque cette somme pourra servir à nouveau de dépôt de garantie.


        Les avantages du crédit bail
        L'un des avantages du crédit bail est sa simplicité de mise en place

        En effet, vous remplissez et signez un bon de commande avec votre fournisseur , puis vous transmettez les documents nécessaires à votre banque pour étude du dossier (voir chapitre sur l'étude de dossier ci-après).
        Si la banque vous accorde le financement demandé, elle réglera directement le matériel auprès de votre fournisseur.

        Vous n'enregistrez pas d'amortissements de matériel dans votre comptabilité, puisque vous n'êtes pas juridiquement propriétaire du matériel, mais locataire.

        En revanche, vous enregistrez des charges de location de matériel, correspondant aux loyers payés. Ces charges de location s'inscrivent dans votre compte de résultat, ce qui diminue d'autant votre bénéfice imposable.

        Un autre avantage est le principe de financement à 100% du TTC.

        En effet, la banque peut financer la totalité du matériel, mais surtout elle finance la TVA sur le matériel qu'elle achète pour vous et que vous lui louez.
        Ainsi, vous payez mensuellement ou trimestriellement la TVA pour la partie du loyer et vous récupérez cette TVA au fur et à mesure lors de vos déclarations de TVA.


        Des garanties complémentaires
        Certaines formules de crédit bail peuvent comprendre des assurances complémentaires comme une assistance, une assurance décès invalidité, un contrat d'entretien sur le matériel, une assurance bris de machines, une garantie couvrant la perte financière, ...

        NB : Un risque de perte financière peut survenir en cas de destruction totale ou de vol du bien, dans le cas où sa valeur estimée par l'assurance dommage, est inférieure au capital restant dû sur le contrat de crédit bail. Le risque est alors de devoir payer la différence entre le remboursement de l'assurance dommage et capital restant dû sur le crédit.


        Combien ça coûte ?
        Il est souvent difficile de comparer le prix de revient d'un contrat de crédit bail avec un crédit d'investissement classique, notamment à cause du dépôt de garantie restituable en fin de contrat, du premier loyer majoré et de l'option d'achat finale.
        D'ailleurs, l'offre préalable qui vous sera remise ne prévoit pas de faire figurer un Taux Effectif Global (TEG), car il ne s'agit pas d'un crédit au sens juridique du terme.

        Des frais de dossier seront prélevés, au titre de l'étude et mise en place du dossier, comme c'est le cas pour les prêts professionnels classiques.

        Cependant, vous pouvez comparer le coût d'un contrat de crédit bail avec n'importe quel autre forme de crédit.
        Dans ce cas vous devez additionner et comparer les totaux obtenus.

        Pour un crédit bail vous devez additionner :

        * les frais de dossier
        * les frais de prise de garantie
        * le dépôt de garantie
        * le premier loyer majoré en HT
        * tous les loyers en HT
        * la valeur de rachat finale
        * les assurances
        * et soustraire la restitution du dépôt de garantie

        Pour un crédit d'investissement classique, vous devez additionner :

        * les frais de dossier
        * l'apport personnel
        * les échéances (capital et intérêts, assurance comprise)
        * les frais de prise de garantie

        L'incidence d'un crédit bail sur votre bilan :
        Le matériel en location ne vous appartenant pas en propre, il ne figure pas à l'actif de votre bilan, et aucun crédit ne vient s'inscrire au passif du bilan, mais sera comptabilisé en engagements hors bilan.

        Ainsi, le fait de recourir au crédit bail vous permet d'alléger votre structure de bilan.


        L' incidence d'un crédit bail sur votre compte de résultat :
        En ce qui concerne le compte de résultat, vos loyers de crédit bail étant bien des charges pour votre entreprise, ils apparaissent sur une seule ligne "charges externes, locations de matériel".

        Ainsi les loyers sont intégralement déductibles de votre compte de résultat, et de votre bénéfice.

        D'autre part, vous n'avez aucun amortissement à enregistrer puisque vous n'êtes pas propriétaire du matériel que vous louez.

        • crédit-bail
        • leasing
        • LOA
        • location avec option d'achat
        • investissement
        • crédit pro
        • prêt professionnel
        • courtier en pret pour professionnels
        • financer rapidement ses investissements avec un courtier spécialisé en credit des pros
          ]]>
          contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 29 Jul 2009 23:23:47 +0200
          La Location Longue Duree http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/la-location-longue-duree.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/la-location-longue-duree.html
          La Location Longue Durée ou LLD est une formule de location de matériel qui consiste pour l'établissement financier à acheter à votre place un bien à usage professionnel et nécessaire à votre activité, puis à vous le louer en vous faisant signer un contrat de location sans option d'achat à l'issue du financement.
          La LLD est une formule qui comprend des options supplémentaires qui peuvent répondre à vos besoins spécifiques.
          Ce type de contrat est particulièrement utilisé pour le financement de véhicules ou de flottes de véhicules.

          > Les principes de la Location Longue Durée
          > Les avantages de la LLD
          > Des services complémentaires
          > Combien ça coûte ?
          > L'incidence d'une LLD dans votre bilan
          > L'incidence d'une LLD dans votre compte de résultat
          Les principes de la Location Longue Durée
          Dans une Location Longue Durée (LLD), c'est l'établissement financier qui achète pour votre compte le matériel que vous avez commandé, puis vous le loue pendant la durée du contrat (de 1 à 5 ans en général).
          Pendant toute la durée de votre contrat location vous êtes donc locataire du bien.
          Les échéances mensuelles ou trimestrielles sont appelées loyers, et sont payables d'avance.
          Un dépôt de garantie est prévu au départ du contrat, et sera restituable en fin de contrat au moment de la restitution du matériel, et en fonction de son état.
          Pendant toute la durée de la location, l'entretien du matériel est payé par le propriétaire, c'est-à-dire l'établissement financier.
          A l'issu du contrat de location, vous n'avez pas la possibilité de racheter le bien, vous devez donc le restituer à l'établissement financier qui en est propriétaire.
          Les avantages de la LLD
          L'un des principaux avantages de la LLD est la simplification de la gestion de votre matériel.
          En effet, les entretiens réguliers et les réparations liées à l'usure normale sont assurés par le propriétaire, vous ne payez rien. Un matériel ou un véhicule de remplacement peut être proposé en cas d'immobilisation de longue durée.
          Un autre avantage de la LLD est sa simplicité de mise en place.
          En effet, vous remplissez et signez un bon de commande avec votre fournisseur , puis vous transmettez les documents nécessaires à l'organisme de financement pour une demande de location et étude de dossier (voir chapitre sur l'étude de dossier ci-après).
          Si l'établissement financier vous accorde la location demandée, elle réglera directement le matériel auprès du fournisseur de matériel.
          Un autre avantage est le principe de financement à 100% du TTC.
          En effet, l'établissement financier finance la totalité du matériel, mais surtout il finance la TVA sur le matériel qu'il achète pour vous et dont vous êtes le locataire.
          Ainsi, vous payez mensuellement ou trimestriellement la TVA pour la partie du loyer et vous récupérez cette TVA au fur et à mesure lors de vos déclarations de TVA.
          Enfin, en cas de panne ou immobilisation du matériel, même pour un véhicule, le matériel ou le véhicule est remplacé.
          Des services complémentaires
          Certaines formules de LLD proposent des services et des assurances complémentaires comme
          * une assistance,
          * une assurance décès invalidité,
          * une assurance bris de machines,
          * une garantie couvrant la perte financière
          * la fourniture d'un véhicule de remplacement
          * le remplacement des pneumatiques
          * une assurance tous risques sur le véhicule
          * ...
          Combien ça coûte ?
          Il est souvent difficile de comparer le prix de revient d'un contrat de LLD avec un crédit d'investissement classique, notamment à cause du dépôt de garantie restituable en fin de contrat.
          D'ailleurs, le contrat de location qui vous sera remise ne prévoit pas de faire figurer un Taux Effectif Global (TEG), car il ne s'agit pas d'un crédit au sens juridique du terme.
          Des frais de dossier seront prélevés, au titre de l'étude et mise en place du dossier, comme c'est le cas pour les prêts professionnels classiques.
          Cependant, vous pouvez comparer le coût d'un contrat de LLD avec n'importe quel autre forme de crédit classique ou LOA; dans ce cas vous devez additionner et comparer les totaux obtenus.
          Pour une LLD vous devez additionner :
          * les frais de dossier
          * le dépôt de garantie
          * tous les loyers en HT
          et déduire :
          * les frais d'entretiens
          * les frais de réparation dus à l'usure normale
          * et soustraire la restitution du dépôt de garantie
          Pour un crédit bail en LOA vous devez additionner :
          * les frais de dossier
          * les frais de prise de garantie
          * le dépôt de garantie
          * le premier loyer majoré en HT
          * tous les loyers en HT
          * la valeur de rachat finale
          * les assurances
          * et soustraire la restitution du dépôt de garantie
          Pour un crédit d'investissement classique, vous devez additionner :
          * les frais de dossier
          * l'apport personnel
          * les échéances (capital et intérêts, assurance comprise)
          * les frais de prise de garantie

          alt L'incidence d'une LLD dans votre bilan
          Le matériel en location ne vous appartenant pas en propre, il ne figure pas à l'actif de votre bilan et aucun crédit vient s'inscrire en face au passif du bilan.
          Ainsi, le fait de recourir au contrat de LLD vous permet d'alléger votre structure de bilan.
          L'incidence d'une LLD dans votre compte de résultat
          En ce qui concerne le compte de résultat, vos loyers de LDD étant bien des charges pour votre entreprise, ils apparaissent sur une seule ligne "charges externes, locations de matériel".

          D'autre part, vous n'avez aucun amortissement à enregistrer puisque vous n'êtes pas propriétaire du matériel que vous louez.
          • La location Longue Durée
          • La LLD
          • financements
          • investissements
          • courtier crédits professionnels
          • prêts professionnels
          • financer un investissement
          • les techniques de crédits professionnels
          • le financement des entreprises
          • financement matériel médical
            ]]>
            contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 29 Jul 2009 23:38:02 +0200
            Le crédit bail immobilier http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-credit-bail-immobilier.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/le-credit-bail-immobilier.html
            Les biens immobiliers à usage professionnel peuvent être financés par un crédit bail immobilier.

            Dans ce cas, c'est la banque qui achète le bien immobilier pour le compte de son client et lui loue les locaux professionnels, pendant une durée déterminée, avec une faculté de devenir propriétaire au terme de la location, c'est l'option d'achat appelée aussi promesse de vente à terme.

            Le crédit bail immobilier peut financer 100% de l'opération d'acquisition immobilière et être payable mensuellement ou trimestriellement sur des durées de 8 à 15 ans.
            Le taux d'intérêts pratiqué peut être fixe, variable ou indexé.


             
             
             
            Les principes du crédit bail immobilier
            Dans un crédit bail immobilier, c'est la banque ou sa filiale spécialisée qui achète pour votre compte le bien immobilier nécessaire à votre activité professionnelle et vous le loue pendant la durée du contrat, le plus souvent entre 8 et 15 ans.
            Avant de prendre sa décision la banque envoie un expert immobilier afin d'estimer la qualité et la valeur du bien immobilier pour lequel vous demandez un crédit bail.

            Les échéances mensuelles ou trimestrielles sont appelées loyers, et sont payables d'avance, autrement dit "à terme à échoir".

            Le financement est possible à 100%, sans versement de premier loyer majoré.

            Le premier loyer peut aussi être majoré et ainsi correspondre à un apport personnel que vous auriez versé dans une opération avec un prêt immobilier professionnel classique.
            Au début du crédit bail, vous pouvez aussi verser un dépôt de garantie, qui correspond souvent à la valeur de rachat du bien en fin de contrat de location.
            Le fait de déposer un dépôt de garantie ou un premier loyer majoré permet de diminuer les échéances de loyer versées.

            Pendant toute la durée de votre contrat de crédit bail, vous êtes locataire du bien financé.
            A l'issue du contrat de location, ou en cours de contrat selon le contrat, vous avez généralement la possibilité d'acheter le bien à un prix déterminé au début de votre contrat.
            Le prix à payer pour racheter votre contrat, ou capital restant dû, tient compte des loyers déjà versés, c'est la valeur résiduelle.

            Si vous exercez votre option d'acquérir le bien immobilier à votre nom, le montant restant dû sera minoré du dépôt de garantie.
            Si vous renoncez à votre option d'achat, vous récupérez votre dépôt de garantie, vous ne verserez pas de valeur résiduelle, et vous ne serez donc pas propriétaire du bien immobilier.


            Les avantages du crédit bail immobilier.
            Le principal avantage du crédit bail immobilier réside dans la déductibilité totale des loyers.

            En effet, vous pouvez déduire le montant du loyer de votre compte de résultat, en charges d'exploitation, à la ligne "locations immobilières" pour le prix du loyer hors taxes.

            De plus la TVA sur le loyer se récupère au moment de sa déclaration au même titre que la tva déductible.


            Combien ça coûte?
            Il est parfois difficile de comparer le coût d'un crédit bail immobilier avec celui d'un prêt immobilier classique professionnel, notamment à cause du dépôt de garantie restituable en fin de contrat, éventuellement du premier loyer majoré et de l'option d'achat.

            Cependant, vous pouvez faire le calcul du prix de revient total dans l'une et l'autre situation.

            Les intérêts peuvent aussi être à taux variable ou indexé, c'est-à-dire que votre taux d'intérêt peut varier à la hausse ou à la baisse, selon l'évolution d'un indice soit interne à la banque ( par exemple le taux de base de la banque), soit externe à la banque (par exemple en prenant en référence un taux comme Euribor 1 mois, Euribor 3 mois, Euribor 12 mois, ...).
            Cependant, certains crédits bail à taux variables ou indexés peuvent aussi être plafonnés à la hausse et limités à la baisse, ce qui vous sécurise contre les éventuelles fluctuations des indices de référence des taux d'intérêts.

            Des frais de dossier sont prélevés, au titre de l'étude et mise en place du dossier, comme c'est le cas pour les prêts professionnels classiques.
            Ces frais de dossier sont souvent plus élevés que ceux d'un prêt immobilier classique du fait d'une analyse beaucoup plus complète du dossier, avec notamment l'intervention d'un expert immobilier chargé d'estimer le bien.

            • crédit-bail immobilier
            • financement immobilier professionnel
            • courtage en crédit bail
            • immobilier entreprise
              ]]>
              contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Thu, 30 Jul 2009 00:00:18 +0200
              Les différents types de crédits professionnels http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-differents-types-de-credits-professionnels.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-differents-types-de-credits-professionnels.html

              Les entreprises ont besoin de deux types de financement professionnel pour assumer le fonctionnement de leur activité :

               

              D'une part :

              Les financements structurels qui servent à financer les biens utiles à l'exploitation de l'entreprise , ils sont généralement  octroyés sur le long terme ( entre 5 et 10 ans , voir 15 ans pour l' immobilier) :

              On peut classer ces financements en deux catégories :

              Le financement des investissements matériels : machines, agencement, travaux, véhicules, immobilier

              Le financement des investissements immatériels : recherche et développement, brevets et licences, acquisition de parts sociales ou de fonds de commerce, etc ...

               

              D'autre part les financement qui concernent les besoins en trésorerie des entreprises : les financements octroyés sur  Court terme(ils n' excèdent pas un an ).

              L'escompte de LCR ou de BOR , les lignes de découvert autorisés ,Loi Dailly ou Affacturage.

               

              Indispensables à la bonne marche des  entreprises, ces crédits coûtent aussi  des frais financiers  aini que des frais fixes :  frais de garantie, frais de dossier , frais de remise de traites, agios,frais d'impayés, etc ...)

              ( cf notre lexique du crédit professionnel )

               

              Il est donc important d'optimiser ces coûts financiers.

               

              • Les differents financements octroyés aux professionnels
              • les types de crédits professionnels
              • le beaba des prêts professionnels
              • le financement des besoins de l' entreprise
              • frais financiers
              • techniques de financement des entreprises
              • les crédits aux entrepreneurs
              • les comptes professionnels
              • les frais bancaires des professionnels
                ]]>
                contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 22 Jul 2009 22:23:50 +0200
                les services d'un courtier en prêt professionnel http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-services-d-un-courtier-en-pret-professionnel.html http://moncreditprofessionnel.com/guide-du-credit-professionnel/guides-credit-professionnel/les-services-d-un-courtier-en-pret-professionnel.html

                Quels financement peut traiter pour vous  un courtier en crédit professionnel ?

                 

                Les financements structurels qui servent à financer les biens utiles à l'exploitation de l'entreprise , ils sont généralement  octroyés sur le long terme ( entre 5 et 10 ans , voir 15 ans pour l' immobilier) :

                On peut classer ces financements en deux catégories :

                Le financement des investissements matériels : machines, agencement, travaux, véhicules, immobilier

                Le financement des investissements immatériels : recherche et développement, brevets et licences, acquisition de parts sociales ou de fonds de commerce, etc ...

                 

                D’autre part les financement qui concernent les besoins en trésorerie des entreprises : les financements octroyés sur  Court terme(ils n' excedent pas un an ).

                L'escompte de LCR ou de BOR , les lignes de découvert autorisés ,Loi Dailly ou Affacturage.

                 

                Indispensables à la bonne marche de l'entreprise, ces crédits coûtent des frais financiers à l' entreprise, aini que des frais fixes ( frais de garantie, frais de dossier , frais de remise de traites, agios,frais d'impayés, etc ...)

                Il est donc important d'optimiser ces coûts financiers.

                Nous sommes là pour çà !

                 

                 

                 

                • financements pris en charges par les courtiers en prêts professionnels
                • services rendus par courtiers en prêts professionnels
                • les financements des entreprises
                  ]]>
                  contact@finanxia.fr (moncreditprofessionnel.com courtier en credit professionnel) Le crédit professionnel Wed, 22 Jul 2009 22:53:47 +0200