Investissement , Emprunt ou auto-financement ?

Lorsque vous prenez la décision d'investir dans votre entreprise, vous devez à chaque fois répondre à la même question :

" Dois-je autofinancer l'investissement, c'est-à-dire prélever sur la trésorerie de mon entreprise, ou au contraire solliciter mon banquier pour obtenir un emprunt ? "

Afin de vous aider à répondre à cette question, vous trouverez ci dessous quelques éléments de réponse :

 

 

Quel type de bien devez-vous acquérir ?


Votre choix de financement ne sera pas le même selon que vous investissez dans un immeuble ou dans un matériel à renouveler  fréquemment. Pour ce qui est de l'immeuble, il serait rationnel de le financer par un emprunt sur une durée de 12 à 15 ans. En revanche, la vitesse de rotation du matériel peut vous pousser à consacrer une part plus importante à l'autofinancement.
Vous devez aussi prendre en compte l'impact prévisible de votre investissement sur vos besoins en fonds de roulement.
Si vous anticipez un accroissement de ces besoins, mieux vaut garder vos réserves de trésorerie au chaud : elles vous permettront de financer l'augmentation du montant de vos stocks et des crédits consentis à vos clients sans recourir trop massivement aux financements à court terme très coûteux.

D'une manière générale, mieux vaut financer vos investissements lourds par emprunts et vos besoins d'exploitation par vous-même.



Ne négligez pas l'effet de levier de l'emprunt :


Aussi surprenant que cela puisse paraître, il peut être parfois plus intéressant de recourir à un emprunt total ou partiel alors même que vous disposez des fonds pour financer votre investissement. En effet, le recours au financement externe peut engendrer un effet de levier intéressant du point de vue de la rentabilité financière de votre entreprise. Autrement dit, la rentabilité financière des capitaux investis dans votre entreprise peut augmenter si vous engagez des investissements sans les autofinancer. Vous devez toutefois mesurer au préalable le degré de ce fameux effet de levier.

Exemple :

investissement de 15 000 € dégageant une rentabilité brute de 15 %.

 

Autofinancement Emprunt (2) à 80 %
Fonds propres 15 000 €
3 000 €
Emprunt 0 €
12 000 €
Bénéfice brut
(15 000 ? x 15 %)
2 250 €
2 250 €
Coût de l'emprunt 0 €
960 €
(8 % x 12 000)
Bénéfice après charges financières 2 250 €
1 290 €
Taux de rentabilité
des capitaux investis
2 250 / 15 000 = 15 % 1 290 / 3 000= 43 %





Dernière modification lemardi, 11 juin 2013 17:56

Demande credit en ligne : cliquez sur l'image.